Avantages

Pourquoi acheter un appareil de cuisine supplémentaire alors que les yaourts du commerce coûtent pas si cher que ça et font partie des courses quotidienne ?

Réponse argumentée en 10 avantages clés.

C’est facile de faire ses propres yaourts

Pas besoin de suivre une recette ou un mode d’emploi passé les 2-3 premières utilisations, les yaourtières sont des appareils simples qui ne nécessitent aucune connaissance poussée. Pas besoin d’ingrédient rare (tout est déjà dans le frigo / placard / et au pire à la supérette du coin).

Ingrédients pour yaourtière

Tout les ingrédients pour faire de bons yaourts

C’est rapide

5 minutes top chrono permettent de :

  • sortir la yaourtière et disposer le tout sur le plan de travail de la cuisine
  • brasser le lait avec les autres ingrédients
  • verser l’ensemble dans les pots vides
  • mettre le couvercle, brancher l’appareil et lancer la programmation
  • ranger.

C’est pas cher de faire ses yaourts maison

L’investissement initial représente une certaine somme qui est amorti bien avant la fin de vie de la yaourtière :

  • Les ingrédients de base (lait + 1 yaourt + sucre) coûtent moins cher que les yaourts du commerce. Et même en utilisant des ingrédients de base plus cher, la différence de coût avec le même niveau de gamme acheté en magasin est flagrant.
  • L’électricité utilisée est faible car l’appareil chauffe à seulement 40 degrés. De plus, l’effet étuve et la programmation permettent de ne consommer que ce qu’il faut comme énergie. Et si la yaourtière tourne la nuit, l’électricité compte en heures creuses.

Les yaourts c’est bon pour la santé

Manger des laitages variés est recommandé par les professionnels de santé. Manger ses propres yaourts (avec toutes les déclinaisons possibles) permet de conjuguer plaisir gustatif et geste sain car les ingrédients sont de base sont sains (ce qui n’est pas forcément le cas des yaourts que l’on achète en grande surface).

On sait vraiment ce qu’il y a dans les yaourts fait maison

Les produits industriels font peur (à juste titre souvent). Entre les conservateurs, les additifs, les exhausteurs de goûts, les gélifiants, les colorants… il y a de quoi avoir peur.

Avec un yaourt réalisé soi-même, au moins on sait ce que l’on mange. Il est possible de mettre des ingrédients bio ou des ingrédients en provenance de la ferme du coin mais aussi des ingrédients du commerce. C’est vous qui choisissez, c’est là une grande liberté que ne permettent pas les yaourts tout fait.

Le plaisir de faire soi-même et de faire plaisir

Dans un monde ou tout va très vite, il est agréable de se poser de temps en temps et d’apprécier de faire quelque chose de ses propres mains. Tout comme il est agréable de concocter un bon repas pour ses proches, il est particulièrement plaisant de faire ses propres yaourts. Faire soi-même et voir les autres se régaler de sa production est agréable et valorisant.

Et comme les recettes de yaourts sont variées, il est possible de changer toutes les semaines, de perfectionner ses talents en cuisine et de surprendre ses papilles à chaque fois.

Quand on veut, comme on veut

Le problème du frigo vide n’existe pas avec une yaourtière car, à la différence du magasin du coin, les placards ne sont jamais fermés. Les ingrédients étant toujours disponibles, il est aisé de faire des yaourts à n’importe quel moment de la journée. Pas besoin d’aller au centre commercial ou d’être contraint par des horaires d’ouverture.

yaourtière en fin de programme

Des yaourts juste faits

L’onctuosité parfaite

Corollaire du point précédent, l’onctuosité est un aspect ajustable du yaourt. Et lorsque l’on fait soi-même un yaourt, il est possible de choisir la texture voulue en faisant varier les ingrédients et les temps de cuisson. Impossible avec des yaourts acheté…

Parfums et goûts infinis

Le problème des saveurs n’existe pas avec une yaourtière. Avec tous les mélanges possibles (au niveau des laits, des ferments, des autres ingrédients), il est facile de faire varier le goût, la couleur… et de varier ainsi les expériences gustatives.

Avant de trouver dans le commerce des yaourts salés, au biscuit ou à la confiture de griotte, le consommateur lambda a intérêt à prévoir quelques heures de shopping devant soi avant de trouver un produit proche…

C’est bon pour la planète

Plus d’emballages plastiques / carton : en réduisant les achats, on réduit le nombre d’emballages qui partent à la poubelle (c’est donc écologique). Les pots en verre on une durée de vie bien plus longue, peuvent être affectés à d’autres usages et se recyclent (tout comme les yaourtières).

Si vous mangez 3 yaourts par jours, cela fait :

  • Plus de 1000 petits pots en plastiques qui ne partent plus aux ordures
  • Et plus de 180 emballages cartons qui ne finissent pas aux déchets
  • Et tout ça qui ne remplit plus le coffre de la voiture lors des courses et qui ne brûle plus de carburant.