Bien choisir une yaourtière

Comment fonctionne une yaourtière ? Quels sont les critères à vérifier afin de faire le bon achat ? Quels sont les accessoires indispensables et quels sont ceux dont on peut se passer ?

Quelle taille choisir pour sa yaourtière ?

On trouve des yaourtières de toutes les tailles. C’est le nombre de pots qui constitue l’unité de mesure principale et l’on trouve sur le marché principalement des appareils de 6 à 12 pots. C’est le bon compromis entre encombrement et délai de re-fabrication. Pour un couple avec enfants, une machine à yaourts de 12 pots permet de tenir une semaine sans problème pour une consommation classique (à adapter en fonction des habitudes de chacun et de l’age des enfants).

Les yaourtières hors-norme (moins de 6 pots ou plus de 12 pots) ne sont pas forcément de bons choix :

  • Moins de 6 pots : il va falloir refaire souvent des yaourts. Ça prend du temps et cela coûte de l’électricité. La fabrication de 4 ou 12 pots de yaourts coûte la même quantité d’électricité. Les économies d’échelle fonctionnent donc à fond dans le cas présent.
  • Plus de 12 pots : à moins d’avoir une famille nombreuse ou de manger beaucoup de yaourts, le risque est ici de voir ses yaourts se périmer avant de les avoir mangé. Et comme les yaourts sont faits maison, les temps de conservation ne sont pas forcément les mêmes que pour les yaourts du commerce. Dommage…

Attention aussi à la taille des pots : entre 100ml et 200ml, les yaourts passent du simple au double.

yaourtière + couvercle

7 pots pour cette yaourtière de milieu de gamme

Quelles fonctionnalités choisir pour sa yaourtière ?

On distingue deux grands types de yaourtières : les simples et les multifonctions.

  • Les yaourtières simples. Ne font qu’une seule chose mais le font bien : Faire des yaourts. Idéales pour les petits budgets, ceux qui ne veulent pas s’embêter avec différents boutons et pour faire des yaourts de base. Appareils simples et robustes, ces yaourtières constituent l’entrée de gamme du marché de la yaourtière. Ne pas prendre les premiers prix et sélectionner une marque connue rassure et permet de se retourner vers le vendeur en étant certain d’avoir une garantie solide.
  • Les yaourtières multifonctions. Grandes soeurs des modèles précédemment évoquées, les multifonctions ou yaourtières combinées permettent de faire des yaourts plus variés, des faisselles, fromages et autres desserts lactées. Idéales pour celles et ceux qui souhaitent renouveler leur machine à yaourt actuelle ou qui ont des attentes plus poussées. Bien évidemment, le prix est plus élevé est cohérent avec des fonctionnalités plus étendues. On trouve dans cette gamme de produits des machines milieu / haut de gamme dont la qualité de fabrication et la durée de vie donneront satisfaction à leurs utilisateurs.

Que trouve-t-on dans une yaourtière ?

Sans les options, toutes les yaourtières ont les mêmes composants de base :

  • Un support chauffant dans lequel on place…
  • Les pots de yaourt qui sont eux-même recouvert…
  • D’un couvercle faisant office d’étuve.

Tout le reste est facultatif. On constate donc qu’une yaourtière est un appareil de conception simple. Cela permet d’avoir des coûts faibles pour les modèles d’entrée de gamme et une robustesse généralement importante pour les modèles de milieu / haut de gamme.

Quelles options pour sa future yaourtière ?

  • Affichage digital et programmation : Pour programmer le soir ses yaourts et les retrouver le lendemain matin ou pour décaler dans le temps afin de les retrouver fini à l’heure désirée.
  • Alarme : Pour alerter de la fin de la fabrication de yaourts, un mécanisme sonore est possible sur les certains modèles.
  • Le socle de transfert : Afin de déplacer l’ensemble des yaourts réalisés dans le frigo d’un simple geste, les mécanismes de transfert permettent de gagner du temps et d’éviter la casse lorsque les yaourts n’ont pas encore bien pris.

Quel prix pour une yaourtière ?

Allant de 10 à presque 200 euros, les prix des yaourtières font le grand écart. Attention aux modèles premiers prix qui n’ont ni alarme ni programmation et qui chauffe de façon aléatoire. Il est raisonnable de penser que les modèles efficaces ne se trouvent pas neufs en dessous de 60 euros pour les appareils simples. Les utilisateurs exigeants devront tabler sur un prix supérieur à 100 euros pour obtenir un appareil performant et durable.

Accessoires pour yaourtières

Les vendeurs proposent souvent d’ajouter des accessoires au panier de commande. Certains sont indispensables, d’autres carrément inutiles. À chacun de savoir ce dont il a vraiment besoin.

Notre sélection :

  • Des pots supplémentaires : Quasiment indispensable, les pots de yaourt supplémentaires permettent de préparer de nouveaux yaourts alors que les précédents ne sont pas encore finis et que le lave-vaisselle n’a pas tourné. Ça prend un peu de place dans les placards mais ça simplifie la logistique et évite de se retrouver bloqué si quelques pots tombent et se cassent (c’est tellement vite arrivé)
  • Le marquage de la date : Utiles si les yaourts restent un peu trop longtemps au frigo, les options de marquage (soit avec un feutre, soit via un mécanisme manuel) rassureront les plus sensibles aux dates de péremption.
  • Livre de recette : Pour varier les plaisir et compléter les recettes trouvées sur le web, les livres de recettes pour yaourtières sont parfois joints au produit.