Quel fromage faire avec une yaourtière ?

Proche des yaourts de part le mode de fabrication, les fromages partagent le même aliment de base que les yaourts : le lait. Et certaines yaourtières disposent d’un mode « Fromage ». Qu’en est-il réellement ?

faisselles de chèvres

Moulage de faisselles

Les yaourtières haut de gamme proposent de confectionner des fromages : elles se retrouvent la plupart du temps affublée d’un mot supplémentaire et on sont nommées « yaourtières fromagères« . Loin d’être un gadget, cette fonctionnalité bonus permet de multiplier les usages de cet appareil domestique mais nécessite de bien préciser la nature des fromages obtenus.

Une yaourtière fromagère ne permet pas de réaliser de fromages affinés (pas de fromage à pâte molle, à pâte dure, à pâte pressée, à pâte cuite et pas non plus les fromages fondus). Seuls restent possibles les fromages frais et les préparations à base de laits fermentés.

Dans une yaourtière fromagère, il est donc possible de fabriquer :

  • Des fromages frais : fromages maigres, à pâte grasse, double et triple crème (les petits suisses, la faisselle ou le fromage blanc par exemple)
  • Des laits fermentés : yaourts (évidemment), caillebottes, leben, dahdi, gioddu, mazun et kéfir ou encore lait au bifidus tous basés sur la fermentation des sucres du lait.

Mais uniquement une partie des étapes de la conception de ces recettes pourra se faire en yaourtière. Il faudra mélanger les ingrédients (lait, crème éventuelle, présure), les faire chauffer et / ou reposer pendant plusieurs heures, les filtrer (avec une mousseline) puis les consommer très rapidement.

Photo : Chèvre qui saoûrit

Laisser un commentaire