Faisselle, bulgare, turc, yaourts à boire en yaourtière…

Les préparations lactées sont nombreuses et variées. Quelles différences avec les yaourts ? Qu’est-ce qui est faisable avec une yaourtière ?

Certains produits lactés sont faciles à réaliser, d’autres beaucoup moins. Parfois un simple produit de base différent du yaourt classique suffit. Dans d’autres cas, il faudra investir dans une yaourtière plus évoluée ou acquérir des ustensiles supplémentaires.

faisselles de chèvres

Moulage de faisselles : on peut faire bien plus que de simples yaourts

  • Yaourt : le yaourt est une préparation à base de lait fermenté répondant à des critères précis (voir la liste ici)
  • Fromage blanc : C’est du fromage à pâte fraiche : en fait c’est simplement le lait caillé auquel on a retranché le petit lait. Éventuellement faisable en yaourtière à condition d’ajouter de la présure au lait. Pas forcément pratique suivant les yaourtières (celles ayant un bac et permettant l’égouttage – les yaourtières fromagères – le permettent facilement).
  • Faisselle : Pareil que le fromage blanc, il y a simplement une différence de temps d’égouttage.
  • Petit suisse : Fromage frais qui mérite son appellation uniquement lorsque plusieurs contraintes sont regroupées (forme ronde, contenance, teneur en matière grasse et en matière sèche…). Réalisable en yaourtière fromagère.
  • Yaourt bulgare : en France, on appelle yaourt bulgare un yaourt brassé (ce qui le rend onctueux). Le vrai yaourt bulgare est ferme et peut se couper au couteau (ça ressemble à un flan). Autre particularité du vrai yaourt bulgare : la bactérie Lactobacillus bulgaricus est utilisée. Faisable en yaourtière avec un vrai yaourt bulgare pour ensemencer la fournée.
  • Mascarpone : Pas de lait dans cet aliment mais de la crème fraîche. Possible avec une yaourtière ménagère ou tout simplement au bain marie.
  • Yaourt turc : Comme le yaourt bulgare, il est possible de réaliser des yaourts turcs à condition d’ensemencer sa série de yaourts avec un vrai yaourt turc.
  • Actimel / Activia et « yaourt au bifidus » : marque de préparation lactée à base de lait, de bactéries lactobacillus casei defensis, de sucre et de probiotiques. Ce n’est donc pas un yaourt. Pas faisable en yaourtière.
  • Yop et « yaourt à boire » : yaourt brassé et battu. Possible de faire en yaourtière avec des kits spéciaux (Lagrange notamment en propose). Faisables de façon artisanale avec des yaourts maison avec un temps de cuisson réduit (moins on laisse reposer et plus le résultat est liquide) et après avoir bien brassé les yaourts obtenus.

Photo : Chèvre qui saoûrit

Laisser un commentaire