Yomee, la yaourtière connectée

Ça y est, après en avoir parlé ici, les yaourtières connectées sont en train d’arriver. Le premier modèle qui fait un carton sur la plateforme Kickstarter s’appelle Yomee.

Cette yaourtière connectée est très jolie et permet de faire… des yaourts. Plus de 400 personnes ont déjà montré de l’intérêt pour sa fabrication et le budget minimum fixé pour commercialiser l’appareil a été allègrement dépassé (initialement il était indiqué 28000 $ pour lancer la production et ce montant a été dépassé en 1 seul jour).

yomee est sur Kickstarter

La page Kickstarter de Yomee, yaourtière connectée

Alors qu’apporte vraimen Yomee ? Je ne veux pas faire les rabat-joies, mais je ne suis pas convaincu :

  • La promesse numéro 1 de cette yaourtière est le « manger sain« . OK, pari tenu (mais pas plus qu’avec une yaourtière classique ou avec un four…)
  • La promesse numéro 2 est la facilité. Ici, par contre, la yaourtière est super simple. Un grand verre de lait, une capsule et le smartphone pour lancer la fabrication.
  • La promesse numéro 3 est la possibilité de faire des yaourts pour tous les goûts (avec du lait d’amande, de noix de coco, de soja, de riz) : ça c’est super intéressant pour les intolérants au lait classique. Mais ce n’est plus des yaourts (il manque les fameuses bactéries). Cette yaourtière connectée permet aussi de contrôler les ingrédients, le gras, le sucre, le goût, la texture, le nombre de calories. C’est l’application qui fonctionne avec la yaourtière qui fait les calculs en arrière plan et qui indique ces différentes informations. Intéressant.

Dans les points négatifs, deux me semblent particulièrement rédhibitoires :

  1. Les « Pods » ou recharges s’achètent (normal) au prix de 9,9$ les 10 pods. 1 pod permet de faire 2 yaourts. Il ne faut pas acheter cette yaourtière pour faire des économies ! La yaourtière elle est vendu aujourd’hui à 99$. Ça fait quand même un peu chèro.
  2. Le smartphone n’apporte pas grand chose. Et ça fait encore une App à avoir sur son téléphone, à mettre à jour. Personnellement, je n’ai pas vraiment envie d’avoir des messages push de ma yaourtière qui m’indique que mon yaourt est prêt ou qu’il faut commander des pods.

Les premières livraisons sont prévues pour avril 2018. Avis aux amatrices/amateurs de cuisine connectée !

Laisser un commentaire