Détourner l’utilisation d’une yaourtière

Le but d’une yaourtière est de faire des yaourts mais surtout de conserver une température constante de 40 degrés. Partant de ce constat, il est possible de détourner l’utilisation de base de la yaourtière pour multiplier les utilisations :

  • Conserver au chaud les verrines, les amuses bouches, les mises en bouche ou les petites assiettes avant de les servir.
  • Utiliser la yaourtière comme cuit-vapeur. Certaines yaourtières proposent de placer de l’eau au fond du récipient (à la base c’est pour faire des préparations sucrées) mais ça marche très bien comme cuit vapeur.
  • Avoir un bain-marie stable pendant une durée longue et à une température basse (pour ne pas cuire les oeufs par exemple pour une génoise). Après avoir fait chauffer l’eau à 40 degrés, placer l’eau et l’aliment à mettre au bain marie dans la yaourtière.
  • Faire lever une pâte (pain, pâtes) à une température chaude et constante.
  • Se servir de la yaourtière pour faire de la cuisson basse température. Cuire trop chaud abîme les aliments (les enzymes s’altèrent au delà de 40 degrés, la vitamine C est détruite dès 60 degrés, au delà de 100 degrés les vitamines perdent tout leur intérêt). En utilisant la yaourtière pour cuire doucement et à faible température, les aliments sont cuits sans être dénaturés.
  • Utiliser comme mini serre chauffante pour le jardin afin de faire germer plus rapidement les graines.
  • Développer soi-même ses photos argentiques (le bain doit être entre 20 et 38 degrés).
  • Faire un incubateur / couveuses pour ses oeufs de poule (à réserver aux yaourtières en fin de vie pour des raisons d’hygiène).

Laisser un commentaire