Des yaourts depuis 60 ans

JFF nous a envoyé un message il y a quelques jours. Voici sa contribution à ce site. Merci.

Il y a 60 ans que je fais des yaourts: d’abord chez mes parents avec une yaourtiere non électrique (LABYA, je crois) : cuve à double fond amovible, avec couvercle à agrafes pour l’étanchéité : 16 yaourts sur 2 étages).

À notre mariage, nous avons investi dans une YALACTA 8 pots, la famille s’agrandissant , nous avons acheté la réhausse de 8 pots – sacré investissement pour l’époque (1972/74)!- Et ça marche toujours! (mon épouse a essayé dans une cocotte minute préalablement réchauffée et ça marche tout aussi bien, sauf qu’elle n’en fait « que » 6 ou7, 8 pots ne rentrent pas). Donc : appareil spécialisé non obligatoire…

Ma recette

Je fais bouillir le lait et le laisse refroidir jusqu’à 55°C, Je verse alors dans la casserole un yaourt précédent déjà brassé et je brasse le tout par quelques tours de fouet.
Je réparti le mélange dans mes pots, ferme la yaourtiere. Je fais cela le matin pour une ouverture et un rangement au frigo en soirée.

Précautions

Je sors ma Yaourtiere avec les pots vides la veille au soir pour qu’elle soit à « température ambiante ». Sinon, l’ensemble est trop frais et ne permet pas une tenue en température suffisante: ça ne prend pas.

Palliatif en cas d’oubli : je fais tout tremper dans de l’eau chaude pendant le refroidissement du lait : mais ça fait de la vaisselle à essuyer et surtout, de l’eau chaude un peu « gachée », tout de même!

Laits utilisés

J’ai utilisé du lait entier frais:

  • de ferme, en supermarché, une première expérience favorable : pas de problème;
  • de ferme, sur le marché, idem, mais ma vendeuse a cessé.
  • retour au lait de ferme en supermarché (le fournisseur a changé entre temps et le lait a une DLC supérieure d’un à deux jours) : mes yaourts ne prennent plus et sont « à boire ». Je suppose que la DLC rallongée provient d’additif(s) empêchant le lait de cailler, et donc, permet aussi de réapprovisionner moins souvent. (Économie, économie, quand tu nous tiens!…) : 2 essais et j’ai stoppé l’achat de ce lait !

J’utilise maintenant du lait entier frais et bio.

Les petits trucs en plus

Une fois sur 4 je mets un sachet de ferment à la place du yaourt précédent. Je réserve alors un peu de lait chaud que je conserve tiède au « bain-marie » jusqu’ aux 55°C, je verse le sachet, je mélange bien et je verse dans la casserole, puis brassage et répartition comme d’habitude (les essais avec ensemencement par un yaourt du commerce ne sont pas concluants : à part avec les « La Laitière », les autres ne prennent pas ou ne prennent qu’une fois, même avec des « fermiers ».

Avec mes félicitations pour votre site: on apprend toujours, même à près de 70 ans et pour des yaourts ! Et puis ne perdons pas de vue les aspects sociétaux : mes petits enfants adorent les consommer (et les faire avec Papy !), nos amis en demandent souvent au moment du fromage… Investissement? oui, mais QUELLE rentabilité !,Et pas que financière…

Amitiés
JFF