Vieille yaourtière ? À garder ou a jeter ?

Les yaourtières ne sont pas des objets de cuisine récents. Nos grands-mères faisaient déjà des yaourts sur le feu ou au four. La tradition s’est perdue mais dès les années 70 de nouvelles machines modernes ont fait leur apparition.

De forme basique (carré) et plutôt massive (et lourde) ces appareils que l’on retrouve au fond des placards des vieilles maisons, sur les sites web de particulier à particulier et sur les stands des vide-greniers n’en sont pas moins de bonnes machines. Et si vous êtes chanceux, vous tomberez sur une très belle machine (avec pots en terre / grès / porcelaine décorée).

yaourtière seb ancienne

Une yaourtière qui défie les décennies

Si vous avez l’occasion de récupérer une de ces yaourtières, n’hésitez pas. Par contre, il convient de :

  • vérifier du bon fonctionnement de l’appareil (c’est souvent quitte ou double et impossible de savoir lors de l’achat ou après une inspection visuel poussée)
  • bien les nettoyer avant usage
  • faire attention à la sécurité (certainement des prises sans terre)
  • ne pas s’attendre à toutes les options disponibles aujourd’hui (minuteur basique, pas de programme fromage ou desserts).

Pour le reste, c’est la même chose qu’avec ce qui est vendu aujourd’hui dans le commerce.