Pourquoi les yaourtières ont-elles un couvercle transparent ?

Aujourd’hui, la majorité des yaourtières du commerce sont équipées d’un couvercle transparent (et souvent doté d’un petit trou). Certaines yaourtières ont même des bords en plastique transparent. Pourquoi ?

Une yaourtière est un appareil qui chauffe et qui maintient à bonne température son contenu. C’est nécessaire pour que les bactéries du yaourt puisse travailler et transformer le lait en yaourt. Les fabricants de yaourtières pourraient sans doute utiliser d’autres matériaux ou des matériaux non transparents qui éviteraient les déperditions de chaleur. L’explication de la transparence est tout autre et est à rechercher du côté de l’utilisateur.

Multidélice avec aération sur couvercle

Certaines yaourtières sont toutes en transparence

Faire des yaourts est long (8-12h en moyenne) et l’être humain n’est pas particulièrement patient ou prêt à lire toutes les consignes d’un manuel. Alors, si le couvercle était opaque, beaucoup mourait d’envie de jeter un œil pour voir si tout se passe bien à l’intérieur de la yaourtière. Une fois leur curiosité satisfaite (quoique, il n’y a pas grand chose à voir), ils refermeraient le couvercle. Mais l’écart de température généré par l’ouverture de la yaourtière aurait 2 inconvénients :

  • En baissant la température d’un coup, le travail des bactéries serait perturbé ;
  • La yaourtière devrait se remettre à chauffer pour retrouver la température idéale de travail des bactéries. Cela entraînerait invariablement une consommation supplémentaire d’énergie.

Alors qu’avec un couvercle transparent, les deux problèmes sont réglés d’un coup.

Enfin, une yaourtière reste un appareil encombrant qui fait tâche dans une cuisine. Avec des bords et un couvercle transparent, l’ensemble se trouve allégé, moins visible, voir même « design » et donne plus envie d’être acheté et exposé plutôt que d’être caché au fond d’un placard.

Ce ne sont donc pas pour des raisons techniques que les yaourtières ont un couvercle transparent. Voila une façon ingénieuse de retourner un vilain défaut des consommateurs en 3 arguments : séduction utilisateur, fiabilité du process de fabrication des yaourts, économies d’énergie.