L’engouement des yaourtières va-t-il s’estomper ?

Nos placards sont pleins d’ustensiles géniaux : machines à pains, robots ménagers, presse agrumes, écrase purée, julienne, moules spéciaux… Une yaourtière est-elle vraiment nécessaire ? Son sort sera-t-il celui des autres articles de cuisine qui encombre déjà la cuisine ?

Ce qui fait que l’on utilise (ou pas) un appareil ménager tient à peu de choses. Il y a certes son utilité réelle, sa fréquence d’utilisation et son intérêt économique qui dépend surtout des habitudes et des attentes de chacun mais il y a aussi toute une foule de petits détails pratiques qui donnent plus ou moins envie de sortir l’appareil de son placard et de l’utiliser.

Ustensiles de cuisine

La yaourtière, une autre ustensile vraiment indispensable ?

Revue de détails pas si insignifiants que ça :

  • Temps nécessaire de cuisine : 10 minutes tout compris avec une yaourtière.
  • Temps total de préparation : là par contre c’est long : 8 à 12 heures. Le truc consiste à faire la veille pour le lendemain ou le matin pour le soir.
  • Résultat consommable longtemps : avec une yaourtière, on fait une fournée de yaourts qui dure plusieurs repas. Tout dépend de la taille de la yaourtière et du nombre de yaourts consommés chaque jour mais une fournée dure facilement 1 semaine. Et les yaourts réalisés restent consommables plus longtemps que ça.
  • Ingrédients nécessaires : du lait, un yaourt ou des ferments. Que des choses que l’on a toujours au frigo ou au placard.
  • Lavage à réaliser après les recettes : très rapide. Tout passe au lave vaisselle et un coup d’éponge rapide peut suffire.
  • Encombrement : une yaourtière c’est un peu volumineux (20cm de haut, jusqu’à 40cm de large et 30cm de profondeur – ça rentre dans la plupart des placards de nos cuisines) mais c’est un appareil d’un seul tenant. Pas besoin de jouer au mécano avant de faire de la cuisine.
  • Poids : environ 1 kilo en moyenne. Moins lourds que les robots ménagers et pas de ventouses sous les pieds. Facile à déplacer.
  • Dangerosité : Pas de risque car pas d’éléments coupants ni de pièces en rotation.
  • Esthétique : On trouve de tout mais la plupart des appareils vendus aujourd’hui sont plutôt bien finis et ne choquent pas au milieu du plan de travail de la cuisine.

Pour tout ceux qui sont aux fourneaux, ces arguments font sens. La yaourtière, de part ses qualités listées ci-dessus mais aussi pour son intérêt et nos habitudes de consommation est ainsi un appareil qui a peu de chances de prendre la poussière.

Photo : Didriks