Gras ou pas gras le yaourt ?

Les produits laitiers ont une très bonne image auprès des consommateurs. Ils sont perçus comme bon pour la santé (petits, grands, malade ou en bonne santé) et les français les consomment allègrement.

Le yaourt, en particulier, a une image très positive notamment à cause de se fraîcheur, de ses ferments lactiques, du calcium qu’il contient mais aussi de sa fabrication « simple ». Mais sont-ils si bon que ça ? Et bien oui.

yaourt diy

Il est appétissant ce yaourt fait maison et en plus il est peu gras.

Produits laitiers et matières grasses à la loupe

  • Un yaourt contient 1% de lipides. Si on étend à tous les laits fermentés, ça va de 0 à 4% ;
  • Le lait écrémé contient moins de 0,3% de matière grasse ;
  • Le lait demi écrémé contient 1,6% de lipides ;
  • Les crèmes desserts ont en moyenne 3% de matières grasses ;
  • Un fromage blanc contient jusqu’à 6% de lipides ;
  • Les desserts lactés peuvent grimper jusqu’à 8% de matière grasse ;
  • Un fromage a une teneur en lipides de 0 à 35% (suivant les fromages) ;
  • Les crèmes contiennent jusqu’à 30% de matières grasses ;
  • Le beurre est gras : 82% de matières grasses pour les beurres classiques.

Ce qui est paradoxal c’est que les français ont de très bons à-priori sur les produits laitiers (étude CSA/CNIEL de 2010) mais une très mauvaise connaissance de leur composition : 80% des français surestiment de façon très importante le gras contenu dans les produits laitiers.

Le seuil, à partir duquel un produit est classé dans la catégorie des aliments gras, est fixé par l’INPES et son taux est de 10%. Les yaourts sont donc moins en dessous du seuil fatidique.

La consommation de produits laitiers tout confondu (beurre compris !) contribue à 24% environ des apports en lipides journaliers dont a besoin un adulte en France (et 21% pour les enfants).

Photo : Fred V